• Allumeuse et le weekend niqueuse

    2 commentaires
  • Avec une vrais robe

    aucun commentaire
  • - « Allo, mon chéri, c’est moi, je ne te dérange pas ? »  

    - « Non, tu ne me dérange jamais voyons »  

    - « La radio de la voiture déconne encore, elle ne s’allume même plus »  

    - « Je n’y connais rien mais prends rendez-vous chez notre garagiste pour qu’il jette un  œil. »  

    - «Ok,jel’appelle,àcesoir»
    Le soir venu je décroche mon téléphone pour appeler le garagiste

    - « Allo, oui bonjours monsieur, c’est Sonia Richard »
    - « Bonjour Madame Richard »
    - « J’ai un soucis avec la radio de la voiture, vous pourriez y regarder ? »  - « Je regarde mais l’agenda est complet cette semaine »
    - « Vous n’avez vraiment pas une petite place ? »
    - « Passez demain vers midi, je verrai ce que je peux faire »  

    j’étais satisfaite qu’on intercale un rendez vous de cette manière car je déteste rouler sans musique dans les oreilles. Le lendemain à midi je suis devant le garage. Un homme d’une cinquantaine d’année, grisonnant sort par une petite porte découpée dans un volet et se dirige vers ma voiture. Lorsque je veux sortir de ma voiture, le garagiste me fait signe de la main de rester installer à mon volent en me disant qu’il ne doit pas en avoir pour bien longtemps. D’après lui, il ne doit s’agir que d’un fusible. Il s’agenouille à côté de la voiture portière ouverte et plonge sous le volent. je tente de lui faire place en me reculant le plus loin possible dans mon siège mais le mécanicien se tourne vers moi pour me dire que je ne gêne pas. Au même

    page1image15600

    moment, j’écarte un peu les jambes pour qu’il ait une vue imprenable sous sa mini jupe et qu’il constate que je portais un tout petit sting. Il a du le remarquer car je voyais qu’il continuait son boulot les mains tremblantes. Après quelques minutes, il me dit d’essayer la radio, ce que je fais immédiatement et une musique douce sortit des hauts parleurs. Le mécano se tourne de nouveau vers moi plus pour mater que pour me dire que le problème était résolut. Il fût extrêmement surpris de voir que j’avais les cuisses bien plus largement ouverte. Sans lui laisser le temps de faire la moindre réflexion, j’attrape le garagiste par les cheveux et l’attire vers ma chatte en lui disant sur un ton sec :  

    - « Vas-y lèche »

    je n’ai pas du lui intimer cette ordre une deuxième fois. Il a écarté mon string et je sentait sa langue se faufiler entre mes lèvres, mon clitoris était aspiré, sucé comme j’aimais qu’on me le fasse. je tenais le gars fermement par les cheveux et tirais sa tête vers ma chatte d’une main tandis que de l’autre, j’abaissais le siège pour lui facilité l’accès. je le prend ensuite de nouveau à deux mains pour le tirer toujours plus fort comme pour l’y faire entrer toute entière. Plus la langue du mécanicien s’agitait sur mon sexe et plus je gémissais fort. Après l’avoir laissé lécher pendant plusieurs minutes, j’attrape le type et tire fermement sa tête vers le haut puis l’attire vers mon propre visage pour l’embrassé. Ma langue pénètre la bouche du garagiste puis c’est l’inverse qui se produit. Je lui roule une pelle d’enfer comme j’en ai le secret. Pendant ce temps, le mec caresse mes cuisses. Sa main monte de plus en plus haut, elle est presqu’arrivée a mon sexe trempé lorsque je lui attrape sa main et la lui retire tout en le repoussant. Il se retire l’air incrédule pendant que je redresse mon siège. je le regarde en lui souriant.

    - « Désolée, pas le temps aujourd’hui, peut-être une autre fois » je referme ma portière, baisse la vitre avant de dire au garagiste qui me regarde béatement

    - « Vous enverrez la facture à mon mari comme d’habitude n’est ce pas » Puis je démarre en lui faisant un grand signe de la main. Le mécano est resré immobile à me regarder partir

    Le soir dès que mon mari fût de retours, il me demanda si la radio de la voiture était réparée. Je lui dis en souriant que le garagiste avait été d’une efficacité

     

    prodigieuse.

    Récit d'une infidélité

      

    aucun commentaire
  • Cette photo de moi a été prise par un de mes boss alors que je venais d'entrer chez lui

    Allumeuse très niqueuse

    2 commentaires
  • Cette photo de moi a été prise lors d'une réception chez un de mes boss.

    Aguicheuse, salope et pute

    1 commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires